Koh Rong - Sok San Beach

Le sud cambodgien, des îles et des épices


Nous avions prévu de nous la couler douce pour les dernières étapes avant le retour à Phnom Penh et de profiter des douceurs de la côte cambodgienne, tranquillou. Un verre de cocktail à la main au bord d’une piscine en attendant un repas à base de produits de la mer. Des retours et des conseils de voyageurs rencontrés nous ont encouragé à changer nos plans et à donner aussi dans le sport une dernière fois.

Nous débarquons à Kampot, centre de la province du même nom, où les petits restos et cafés en bord de la rivière PreakTuek Chou, sont ma foi bien agréables. Nous décidons alors d’aller découvrir la magnifique campagne des alentours où les rizières d’un vert flashy ainsi que les jardins parfaitement entretenus nous laissent sans voix. Nous visitons une plantation de poivrier à la renommée internationale et poussons jusqu’à une grotte qui héberge un temple hindou du VII ème siècle, magnifiquement conservé par les conditions de la grotte. Nous empruntons, suite à l’insistance de Sacha, un petit chemin qui s’enfonce dans la terre pour sortir de la grotte et passons un quart d’heure dans le noir le plus complet à escalader des petits passages escarpés.

Puis nous nous dirigeons vers Kep, ancien village balnéaire de l’époque coloniale qui a perdu un peu de sa superbe mais qui reste un lieu privilégié pour les fruits de mer. En effet, nous goûtons à de savoureux crabes au poivre de Kampot et les restaurateurs de Siem Reap et de Phnom Penh viennent s’approvisionner au marché aux crabes du village.

Après ces quelques jours tout en douceur, nous avions prévu de nous arrêter à Sihanoukville en prenant un hôtel et de nous finir au bord de sa piscine. Valou et d’autres nous conseillant d’aller voir les îles, nous changeons nos plans et ne nous attardons pas dans la ville portuaire du Cambodge. Nous prenons un ferry pour rejoindre l’île des tournages de Koh Lanta : Koh Rong.

A Koh Rong, il y a un village, Koh Tuich, où les backpackers de moins de 30 ans du monde entier se retrouvent pour faire la fête sur la plage. Bars, sonos, alcool et autres produits festifs plus ou moins légaux. C’est aussi le passage obligé pour ceux qui recherchent un endroit un peu plus préservé et une magnifique plage de sable blanc, de l’autre côté de l’île, Sok San Beach. Pour ne pas finir comme les vieux de la fête, nous reprenons donc un bateau de pêcheurs pour atteindre la plage de sable blanc. Nous trouvons alors un tout petit village où quelques bungalows de plage hyper basiques accueillent quelques touristes dans une ambiance très tranquille. Electricité de 17h à 22h uniquement. Deux jours géniaux au bord de la mer à profiter d’un endroit magique quasiment que pour nous. A la nuit tombée, nous remettons les maillots pour aller nager dans le noir et faire scintiller le plancton en battant des mains. Magique !

Nous rencontrons aussi le régisseur de Koh Lanta qui a monté sa boîte au Cambodge ainsi qu’un petit resort servant de base centrale à toutes les équipes du monde qui viennent tourner leur version nationale de Survivor. Plutôt bavard et baroudeur, nous passons une bonne soirée en sa compagnie à écouter des anecdotes du jeu télévisé.

Sur l’île, nous trouvons un petit groupe d’enfants en plein jeu qui se laissent prendre en photo avec le sourire. Plutôt photogéniques les petits !

Pour pousser l’expérience Robinson Crusoe un peu plus loin, nous nous dirigeons vers Koh ta Kiev, une île encore plus sauvage : il n’y a rien. Juste quelques groupes de cabanes que certains voyageurs avertis peuvent rejoindre pour quelques jours. Nous découvrons notre cabane qui se situe dans les arbres à 5m au dessus du niveau du sol qu’un escalier sommaire en bois permet d’atteindre. Deux hamacs pour les enfants et un joli matelas circulaire pour nous sous une moustiquaire. Le bungalow est ouvert et la légère brise marine casse un peu la chaleur qui nous tombe dessus. La douche est composée d’un sceau rempli d’eau et d’une casserole… Il n’y a rien de trop ! Un vieux générateur assure de la lumière dans les parties communes et au bar pour la soirée. Nous passerons deux nuits dans notre cabane à profiter d’un mode de vie étonnant dans la jungle.

Le jour de l’anniversaire de Sara, le générateur est en panne. Soirée aux bougies, Sacha à la guitare et Noa aux percussions. Un moment que nous ne sommes pas prêts d’oublier…

Allez on quitte notre petit paradis et on rejoint Phnom Penh, dernière étape de notre petite balade autour du monde…


Vous retrouvez sur notre blog « Perspectives australes » toute l’actualité de notre tour du monde (voyage) avec nos enfants. Pour être informé(e) en direct des dernières news, abonnez-vous à notre newsletter (lien dans la navigation de gauche).

BLOG VOYAGE / TOUR DU MONDE

Publicités

4 réflexions sur « Le sud cambodgien, des îles et des épices »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s